FOYER SOCIAL

Réhabilitation et réinsertion socio-économique

Parlant des violences sexuelles, la réalité au Congo est telle que les victimes des VSBG sont perçues non pas comme telles mais comme coupables des atrocités qui leur sont arrivées.

Le simple fait pour ces victimes de dénoncer le crime perpétré à leur endroit les condamne à vivre dans l’opprobre, dans le reniement total et dans la honte. Cette honte les pousse à se taire ou à se retirer de la société témoin.

C’est pourquoi la LIZADEEL a pensé, dans ses actions, à gérer également l’après dénonciation des crimes.

Pour elle, la prise en charge des victimes des VSBG devrait aller jusqu’à faciliter leur réinsertion sociale dans leur milieu et communauté. Les centres d’hébergement transitoire et de formation professionnelle apportent une solution.

Le Foyer Social Intégré et le Centre de Transit

En RDC, il n’existe pas des structures de prise en charge des personnes vulnérables femmes et enfants Victimes des Violences Sexuelles et Basées sur le Genre (VSBG). Les femmes violées, battues, les enfants abandonnés ou violés sont pour la plupart abandonnés à leur triste sort.

Pour répondre à cette situation, la Lizadeel a d’abord mis en place un centre de transit pour l’hébergement transitoire des victimes afin d’assurer un accompagnement psychologique de façon efficace et préparer la victime à réintégrer le cadre familiale ou son milieu habituel qui est généralement le milieu où le crime a été perpétré.

Malheureusement, après la réinsertion familiale, les victimes restent toujours vulnérables économiquement. Ce constat d’échec a conduit la Lizadeel à mettre en place le centre de formation professionnelle en faveur des victimes en transit pour s’assurer de leur autonomisation réelle et complète.

Les Foyers Sociaux Intégrés (FOSI) ont deux composantes essentielles notamment, le Centre de transit et le Centre de formation professionnelle :

  • Le Centre de transit a la capacité d’héberger d’environ 50 filles adolescentes et 10 femmes. C’est le lieu de détraumatisation des femmes et des enfants victimes des Violences Sexuelles et Basées sur le Genre. Il sert également à l’hébergement transitoire des victimes et à l’internement des adolescentes vulnérables devant suivre la formation professionnelle.
  • Le Centre de formation professionnelle dispose des filières selon les besoins de la communauté. Pour la ville de Kinshasa, les filières suivantes sont organisées : Hôtellerie, Coupe & Couture, Esthétique et Alphabétisation. plusieurs victimes et survivantes des VSBG formées ont déjà été lancées sur le marché de l’entreprenariat.

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Soyez le premier à recevoir nos nouvelles récentes