Joseph Kayembe | Les Actes De Viols Commis Par Des Membres De La Famille 

JOSEPH KAYEMBE : CHERS PARENTS, ATTENTION AUX PERSONNES HEBERGEES CHEZ VOUS !!!

Les actes de viols sur des enfants mineures sont récurrents dans notre société. Dans certains cas ces viols sont commis par des membres de la famille  logeant sous le même toit ou hébergés par des personnes généreuses et hospitalières comme le veut la coutume africaine.

En effet ces pervers abusent de la gentillesse et de la confiance  de leurs hôtes de manière effrontée. Ces viols surviennent en l’absence et à l’insu des parents des victimes en usant  des menaces,  des brimades et des pressions psychologiques  dans le but de les réduire au le silence.

La LIZADEEL enregistre chaque semaine des cas similaires. C’est pourquoi par la bouche de son Président, Monsieur Joseph Godé KAYEMBE, elle tire la sonnette d’alarme et invite les parents à plus de vigilance sur les enfants tout en veillant également sur le comportement et les attitudes des personnes qu’ils accueillent chez eux vis-à-vis des enfants.

Le Président de la LIZADEEL admet qu’actuellement les valeurs familiales ont beaucoup déclinées. C’est ce déclin des valeurs qui incitent les cousins, oncles, grands-pères et autres membres de la famille élargie hébergés, à abuser des enfants mineures. Pour Monsieur KAYEMBE, c’est à juste titre que la défunte Maman OLANGI WOSHO, la Responsable de Ministère du Combat spirituel fustigeait le fait d’héberger chez soi les membres de la famille élargie qui souvent s’illustrent par des actes de viols et de pédophilie.

Un appel est donc lancé aux chefs des familles de veiller à la qualité et à la moralité des personnes qu’ils choisissent de garder sous leur toit car  ne dit-on pas que la confiance n’exclut pas la contrôle ?

Le Président de la LIZADEEL invite aussi les parents à inculquer à leurs enfants des valeurs morales qui les inciteront à  briser le silence et à dénoncer tout comportement inconvenant même de la part des proches de la famille. Et pour les violeurs arrêtés, ils doivent subir la rigueur de la loi afin de dissuader d’autres potentiels violeurs et réduire sensiblement ces mauvaises pratiques qui ternissent l’image de nos familles et de notre société.

Le Président  Godé KAYEMBE dit oui à la solidarité familiale africaine légendaire mais non à une confiance aveugle. Il  préconise aux parents la vigilance et le contrôle  et aux pouvoirs publics de renforcer la sanction pour éviter tout acte de dépravation et de viols sur les enfants mineurs au sein de nos familles.

                                                                                                                                                      Sara  Pangasudi

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Soyez le premier à recevoir nos nouvelles récentes